Masters 2017 – J1 – Vanessa et Morgan logiquement devant, mais quelle(s) compétition(s) !

Et oui, quatre couples en liste en senior, un couple chez les juniors, ça méritait bien un article à part ! Surtout à voir les progrès réalisés par tous, et la qualité des programmes présentés aujourd’hui. Un rayon de soleil qui réchauffe la patinoire où le froid commence à se faire sentir.

 

Reprenons chronoliquement : Cléo Hamon et Denys Strekalin ouvrent le bal, seuls représentants chez les juniors.
Que de progrès réalisés ! Une belle vitesse, de l’intensité dans l’expression sur la version latino de ‘I want you back’ des Jackson Five, ce programme court est assez pétillant. Il reste beaucoup de travail à accomplir, bien sûr : le triple Twist est un peu ramassé à la réception, le triple boucle lancé est sur deux pieds, et Denys ne tourne le double Lutz parallèle qu’un simple (et ne rapporte donc aucun point), mais ces deux jeunes patineurs ont déjà parcouru un chemin impressionnant en peu de temps. Et pour une fois qu’il y a des représentants dans la catégorie junior couple, ne boudons pas notre plaisir ! A suivre de près dans le libre demain.

 

Chez les seniors, quatre couples engagés, on n’avait pas vu ça depuis… depuis combien de temps ? La mémoire me fait défaut, mais on se régale, surtout que les programmes du jour étaient particulièrement intéressants.

Coline Keriven et Noel Antoine Pierre ont bien avancé depuis la Summer Cup. Le double Twist est honnête, Coline manque de rotation sur le triple boucle piqué, mais le triple Salchow lancé est d’une très belle facture, surtout vu le peu de temps qu’ils ont ensemble. Programme court rock et blues, le style leur va bien, ils sont 4eme avec 40.30 points.

Camille Mendoza et Pavel Kovalev sont 3eme avec 44.60 points. C’est peut-être la musique rock de leur programme court qui fait de l’effet à Camille, mais on la retrouve toute souriante en bord de piste, sur la glace, avec de l’énergie à revendre, et elle ne baisse pas les bras après la chute sur le triple boucle piqué parallèle, elle repart de plus belle. Ca fait plaisir à voir ! Certes, le triple Twist manque encore de hauteur, et il reste un petite main qui traîne à la réception du triple Lutz lancé, mais ce programme court est bien monté, les rythmes rapides (et les costumes colorés) sont un bon choix pour eux.

2eme avec 48.61 points, Lola Esbrat et Andreï Novoselov ont tenté un pari assez osé : s’attaquer à la ‘Méditation de Thaïs’. Musique prenante, exigeante, sur laquelle on ne peut pas se louper : soit on est bon, soit… disons qu’on ne l’est pas, et que ça se verra d’autant plus, surtout si on pense aux grands couples (russes) qui ont utilisé ce thème auparavant. Du côté technique, ils tentent gros (triple boucle parallèle, triple Lutz lancé, triple Twist), et ça passe plutôt bien même si l’exécution est perfectible, ce qui est tout à fait logique en début de saison.
Et du côté artistique ? Et bien pour ma part le pari est gagné ! D’autant plus que la technique a suivi (une chute aurait peut-être cassé l’atmosphère du programme), c’est quasiment une révélation ! Lola et Andreï ont montré aujourd’hui leur vrai potentiel, et ça fait vraiment plaisir. Beaucoup de classe, d’implication dans la chorégraphie, qui semble être ressentie et non récitée. Lola se projette beaucoup dans l’interprétation, l’ensemble est très uni, rapide, avec de belles lignes, ils ont fait eux aussi énormément de progrès. Beaucoup d’attente pour le libre, logiquement, car avec ce qu’ils ont montré aujourd’hui, on se plait à croire à des lendemains (très) prometteurs…

Vanessa James et Morgan Ciprès sont logiquement très loin devant, avec 72.55 points. Eux qui n’ont plus rien à prouver depuis leur excellente saison l’année dernière, avaient tout de même le défi de faire au moins aussi bien. Le choix des musiques et le montage des programmes n’a pas été simple, mais le résultat est là. Un morceau blues sexy, une nouvelle coupe de cheveux, courte et moderne pour Vanessa, ils sont dans la lignée de ce qu’ils nous ont montré l’année dernière, c’est-à-dire du très haut niveau. Quelle vitesse ! Morgan ne tourne le triple Salchow qu’en double dans le programme, mais aux 6 minutes tous les deux ont fait un triple, avec quel déplacement sur la glace ! Ils sont vraiment parmi les meilleurs mondiaux. Mathématiquement parlant c’est réussi : hormis l’erreur de Morgan sur le saut parallèle, le triple Twist (précédé de leur fameux ‘saut de la foi’, où Vanessa saute dans le vide pour être rattrapée par Morgan) et le triple Lutz lancé sont solides et jugés favorablement par les juges. Après leur victoire la semaine dernière sur les canadiens, aux Canada, la saison commence déjà bien.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *