Mondiaux 2017 : Yuzuru, Shoma et Boyang réagissent après leur podium

 

Yuzuru Hanyu
J’étais déprime après le programme court, mais mes fans et mon équipe m’ont remotivé, ils croient en moi, et je suis tellement content d’avoir pu les rendre heureux aujourd’hui. Sur les notes, oui je suis content, mais seulement celles du programme libre, mon court n’était pas parfait !
Il y a beaucoup de fans japonais ici à Helsinki, la musique de mon libre est assez douce, je pouvais facilement les entendre surtout après ma dernière pirouette, c’était assez fou. C’est surprenant de voir qu’il y a autant de personne qui me soutient, je suis assez impressionné.
La saison dernière j’avais bien débuté l’année, les championnats du monde avaient été un peu moins bon, j’ai appris que faire des programmes sans fautes, ce n’est pas dur que physiquement, mentalement il faut tenir. A Helsinki ce n’était pas encore parfait, mais je travaille beaucoup sur ce point.
C’est vrai, l’année dernière j’avais mentionné qu’on arrivait au niveau des limites humaines sur les sauts, mais des experts m’ont appris que le quintuple n’est physiquement pas impossible ! Par contre ce saut n’est pas encore côté dans les points par l’ISU… Pour l’année prochaine, je ne sais pas, j’aimerai travailler le quadruple Axel et voir ce que ça donne. Ces idées folles sur les quadruples, elles viennent toutes de Boyan Jin qui nous a prouvé avant tout le monde que le quadruple Lutz était possible, c’est lui qui nous a poussé à tenter de telles difficultés !
Mais si les quadruples ne font pas tout ! Regardez Jason Brown, il n’a pas mis de quad dans son court, et il a obtenu un très bon résultat. Il faut aussi garder la tête froide et ne pas oublier le risque de blessure.

 

 

Shoma Uno
Je vraiment très content de ma médaille aujourd’hui ! L’année dernière aux championnats du monde j’avais terminé avec des larmes, cette année c’est avec le sourire ! Il y a tellement de fans ici aujourd’hui, je suis vraiment heureux de bien patiner dans ces conditions, j’espère pouvoir refaire le même type de programme devant un public comme celui-là.
Mon seul but quand je m’entraîne, c’est de devenir meilleur que Yuzuru. Je n’y suis pas encore, mais je vais retourner travailler encore et encore.

 

Boyang Jin
J’étais déjà en bronze l’année dernière aux championnats du monde, je suis vraiment très satisfait d’être encore en bronze cette année. En fait, je ne pense pas en terme de médaille, je me concentre sur mon programme pour le faire du mieux possible. Quand tout se passe bien comme aujourd’hui, je suis vraiment content, médaille ou pas médaille.
C’est vrai qu’il y a beaucoup d’ambiance dans la patinoire ici à Helsinki, les encouragements m’ont aidé à encore plus m’impliquer dans mon programme, mon niveau de patinage était encore meilleur qu’à l’entraînement.
C’est vrai, j’ai le quadruple boucle dans les jambes, je l’ai essayé aux Championnats des Quatre Continents, mais il n’était pas très bon. Je ne l’ai pas retravaillé dans le programme libre avant de venir ici, peut-être pour l’année prochaine.
Ma préparation pour les quadruples, en fait ce n’est qu’une heure et demie par jour, je fais beaucoup de travail hors glace. Il faut bien se préparer psychologiquement également, et faire attention aux blessures.

 

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *