Finale du Grand Prix Junior : Analyse

Messieurs

Jason Brown l'emporte grâce à sa régularité puisqu'il prend la seconde place du court et du libre : grâce à sa qualité de patinage et à des programmes remarquablement structurés, il obtient d'excellentes notes de composantes alors que l'exécution est sans accrocs. Cela lui permet decompenser la relative faiblesse du contenu technique, puisqu'il ne réalise pas de triple Axel (qui lui sera évidemment indispensable en senior). Ce succès doit représenter un tremplin et il sera attendu au tournant lors du championnat américain.

Han Yan ne se présentait pas dans sa meilleure condition (fiévreux), mais a su se ressaisir après un court fébrile (triple Axel non déclenché). Il réalise sur le libre un quadruple boucle piquée puis un triple Axel, avec une vitesse d'exécution et une énergie très prometteuses. Après les belles performances de Nan Song en Grand Prix Senior, la relève du patinage individuel chinois semble assurée.

Joshua Farris a réédité ses performances des Grand Prix : solide sur un court qui lui permet de prendre la tête (mais seulement avec une combinaison triple-double), il ne tient pas son programme libre sur la durée et rétrograde en troisième position. Maxim Kovtun, seul patineur russe dans la catégorie, a confirmé ses progrès entrevus à l'automne et prend une quatrième place encourageante, en étant proche des leaders sur le programme libre.

Les deux patineurs japonais, Ryuju Hino et Keiji Tanaka, terminent bien plus loin, respectivement en cinquième et sixième position. Le bilan est pour eux décevant, surtout pour Tanaka qui ne parvient pas à confirmer sa seconde place aux précédents Mondiaux Junior.

 

Dames

La Russie réalise un sans-faute en plaçant ses trois patineuses sélectionnées sur le podium : largement favorite, Julia Lipnitskaia a tenu son rang et reste invaincue cette saison. Comme Sotnikova l'an dernier, ses débuts internationaux sont irréprochables et son potentiel apparait impressionnant. Il lui faut maintenant confirmer et progresser pas à pas sur le plan artistique, alors qu'elle ne sera éligible en senior que pour la saison olympique.

Polina Shelepen, pour sa troisième finale consécutive, prend la seconde place (qu'elle avait déjà obtenue en 2009). Son contenu technique est particulièrement ambitieux (deux combinaison triple-triple), et malgré quelques erreurs elle semble bien plus régulière que la saison passée où elle avait plutôt déçu. Ses résultats lui permettent d'espérer une sélection pour les Euros et Mondiaux Senior, qu'elle devra aller chercher lors de son championnat national à la fin du mois.

Polina Korobeynikova complète le podium grâce à un excellent programme libre, réussissant notamment un triple Lutz alors qu'elle commence tout juste à maîtriser ce saut. Ses progrès sont évidents depuis le début de saison, et elle peut simplement regretter son manque de régularité sur le court. L'objectif d'une sélection pour les Euros et Mondiaux Senior peut aussi être envisageable même si elle n'a pas l'expérience de Shelepen.

Zijun Li prend la quatrième place : elle se reprend sur le libre après un court manqué, mais une faute de carre sur le Lutz et une sous-rotation de sa combinaison triple-triple ne lui permettent pas de figurer sur le podium. Pour Vanessa Lam, la trajectoire fut dans l'autre sens : efficace sur le court, elle ne confirme pas sur le libre et sa technique de sauts (manque d'ampleur et de hauteur) peut inquiéter. Risa Shoji prend la sixième place après un médiocre programme libre : ses performances sont en retrait par rapport à l'an passé.

 

Couples

Deuxième succès en finale du Grand Prix Junior pour Wenjing Sui et Cong Han, qui avaient participé à la compétition senior la saison passée. Logiquement favoris, ils l'emportent sans difficulté en ayant fait l'écart dès le programme court. Leur marge technique est suffisante pour compenser des erreurs, mais on ne peut guère tirer d'enseignements de leurs performances.

Ils devancent Katherine Bobak et Ian Beharry, qui obtiennent un excellent résultat pour leur première saison internationale. Le contenu manque encore d'ambition mais les programmes sont rodés et mettent en valeur une qualité de patinage. Britney Simpson et Matthew Blackmer prennent de justesse la troisième place malgré un libre en demie-teinte, juste devant Ekaterina Petaikina et Maxim Kurduykov.

Xiaoyu Yu et Yang Jin sont pénalisés par leurs notes de composantes et ne prennent que la cinquième place après des prestations un peu décevantes : leur saison a cependant été très chargée puisqu'ils découvraient aussi les Grand Prix Senior il  y a quelques semaines. Tatiana Tudvaseva et Sergei Lisiev n'ont pu rivaliser avec leurs concurrents et prennent la sixième place.

 

Danse

Comme chez les dames, la Russie réussit un triplé, relativement attendu suite aux performances de l'automne. Victoria Sinitsina et Ruslan Zhiganshin (seconds l'an passé) remportent un succès logique, et devancent très nettement Anna Yanovskaia et Sergei Mozgov. Alexandra Stepanova et Ivan Bukin, très en retard après la danse courte, se rattrapent sur le libre et prennent à nouveau la troisième place comme en 2010. Ces trois couples ont réalisé des performances assez fiables, mais aucun ne sort pour l'instant du lot sur le plan de l'expressivité et de la composition. Si la danse russe possède une densité indéniable avec une forte concurrence, l'avenir international est loin d'être assuré.

Alexandra Aldridge et Daniel Eaton, représentant seuls la danse nord-américaines, s'emparent d'une quatrième place qui correspond à leurs objectifs. Ils devancent les deux couples ukrainiens : Anastasia Galyeta et Alexei Shumski sont cinquièmes, Maria Nosulia et Evgen Kholoniuk sixièmes, après être passés à côté de leur danse libre.

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *